jeudi 4 août 2016

Ouverture porte de service de la cuisine vers le garage

On a la chance d'avoir un grand garage de 45m² accolé à la maison avec 2 portes de garage donnant sur la cours. Seulement il n'y avait aucun accès depuis la maison, il nous fallait passer par dehors et ouvrir les portes basculantes. L'été c'était pas trop gênant, mais l'hiver c'était pénible de devoir se couvrir pour aller au garage par dehors... Depuis le début on avait l'idée d'ouvrir une porte de la cuisine vers ce garage.

Voici l'endroit de l'ouverture, les 2 trous correspondent à peu près aux coins de la future porte



On déshabille jusqu'au plafond. On matérialise le futur linteau en béton au crayon

De l'autre côté ça donne ça
On peut voir que ça tombe pile en dessous de la poutre principale du garage. Donc je mets un étai soutenant cette poutre avant de commencer. Côté cuisine, le plancher hourdis se retrouve une rangée de pierres au dessus du futur linteau. Donc ici pas besoin d'étayer. Le béton de l'arase du plancher aidant à tenir les pierres entre le plancher et le futur linteau.

à l'aide d'une disqueuse et un disque diamant diamètre 230mm, je tronçonne la forme du linteau. Le disque entre de 5 à 6 cm, c'est pas mal vu que la pierre fait 22 cm de profond. En le faisant des 2 côtés ça fait propre. J'ai scotché le tube d'aspirateur sur la disqueuse pour limiter la poussière (bon ça salope pas mal quand même^^).

Je suis particulièrement fier et honoré d'utiliser cette machine puisqu'elle appartenait à mon grand père. J'adorais parler de mes travaux avec lui, plus qu'avec n'importe qui. Il m'écoutait, me conseillait... Je suis très attristé de ne plus pouvoir le faire, je sais qu'il serait très fier de voir ce que j'ai fait avec sa disqueuse...



Ensuite j'ai pris le perforateur avec une pointe, et j'ai pété la pierre en petits morceaux



Et j'ai coffré complètement côté cuisine, puis ferraillé et coffré côté garage. J'ai laissé une encoche dans le coffrage pour remplir de béton.



J'ai coffré aussi le fond du linteau à l'aide d'une planche pour que ça fasse lisse. J'ai mis en attente les serre joint




J'ai bien tassé le béton en remuant de droite à gauche la ferraille et en tapant sur le coffrage. J'ai remonté la ferraille de quelques centimètres une fois le béton coulé pour qu'elle soit bien au centre du linteau.

le lendemain j'ai décoffré



on peut voir sur la dernière photo, j'ai du reboucher une ancienne ouverture proprement avec des parpaings de 20 car c'était rebouché avec des briques de 5, ça n'aurait pas tenu...

Théoriquement il y aurait fallu que je patiente 21 jours pour ouvrir dessous le linteau, mais j'ai tenu que moins de 2 semaines...

Donc pareil, on matérialise la porte, on tronçonne à la disqueuse et on pète au perforateur

Grosse pression à utiliser cette machine à hauteur de visage, faut pas avoir une seule seconde d'inattention. Le démarrage de la machine provoque une grosse remontée de couple dans les bras. Suivant les pierres, des fois ça se met à accrocher d'avantage et là pareil faut bien tenir fermement si on tient à sa vie...











Ensuite coffrage et coulage du seuil en béton


J'ai laissé sécher et ensuite fixation de la porte. J'ai choisi de la monter en tunnel et non en applique comme cela se fait normalement car les portes de service standard s'ouvrent toutes vers l'intérieur (comme les portes d'entrée). Hors je voulais qu'elle s'ouvre vers l'extérieur, vers le garage. La pose en tunnel permet d'inverser le sens. L'inconvénient, c'est que j'aurai un tout petit pont thermique côté cuisine. Histoire de compromis...




J'ai mis 5 chevilles à frappé sur chaque montant. Elles rentrent d'une dizaine de cm chacune, ça tient bien. Sur la notice fallait que 2 par côté ^^...
J'ai mis de la mousse polyurétane tout autour, à priori aucune fuite.

Prochaine étape, carreler le seuil, remettre l'isolation le doublage et les plaintes...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire