mardi 7 mai 2013

Ouvertures dans le mur de refend

Voilà, c'est fait enfin. Mon beau père et mon beau frère sont venus la semaine dernière, et on a enfin ouvert ces 2 portes à l'étage. J'étais vraiment stressé pour cette étape car assez délicate, le risque étant de mettre en péril ce mur lors du démontage.

Avant leur arrivée j'ai ouvert le doublage côté couloir, enlevé l'isolation, percé un trou traversant au centre de la porte à 1 mètre du sol fini pour reporter les mesures de la porte de l'autre côté :

Les 2 futures portes côté cage d'escalier

on peut voir que la poutre de la charpente sera sur le linteau (porte 2)
Pour celle-ci aussi (porte 1)

J'ai du enlever l'isolation et les rails dans le plafond aussi

Tracées à la bombe, on voit bien l'objectif ^^

on voit la quantité de mur à soutenir au dessus (porte 1)

porte 2
Le haut du mur étant coincé avec du béton, on a seulement étayé les poutres de la charpente des 2 côtés du mur.
Maintenant place au plus sale de ce chantier, la démolition^^
Le beau frere (chef démolisseur de l'extrème) à la pioche^^

evacuation des gravats par la fenêtre systeme D

porte 1 presque ouverte, ça fait plaisir de ne plus avoir à monter à l'échelle pour accéder à cette endroit de la maison ^^


porte 2, on a un peu moins de place pour travailler

porte 1

porte 2


Voilà la démolition terminée. Impressionnant la quantité de moellons et gravats que ça représente 2 ouvertures dans un mur de 50 d'épaisseur...

Place au coffrage et coulage des jambages :




Ces jambages sont bâtis en béton "cyclopéen", pierres + béton. Ça permet d’économiser du béton.
Beau frère (chef béton)^^ et moi à la brouette, je charge les seaux et les monte à la corde

Beau papa 2 (chef récéption béton) au 1er étage pour les apporter à beau papa 1 (chef des chefs) qui coule les jambages. Systeme D de poulie corde^^

Moi qui fait la muscu pour l'année, ça fait les bras^^
Le lendemain, les jambages ont pris, on coffre donc les linteaux et on les féraille :

ça va pas s'écrouler







Et voilà ce que ça donne une fois décoffré. Le tuyau c'est pour faire passer les tuyau de récupération d'air chaud de la cheminée
Faut laisser les étais 15 jours au moins pour que ça prenne bien. Je vais pouvoir mettre mes bloc portes et raccorder tout ça.

Merci à la famille d'être venu participer à ce chantier encore, en particulier mon beau père sans qui tout ça ne serait pas possible.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire